CYCLE PATRIMOINE

Quand passent les cigognes

Mikhail Kalatozov

Fiction, 1959, 1h38, Union Soviétique

Moscou 1941. Véronika et Boris sont éperdument amoureux. Mais lorsque l’Allemagne envahit la Russie, Boris s’engage et part sur le front. Mark son cousin, évite l’enrôlement et reste auprès de Véronika qu’il convoite. Sans nouvelles de son fiancé dans le chaos de la guerre, la jeune femme succombe aux avances de Mark. Espérant retrouver Boris, elle s’engage comme infirmière dans un hôpital de Sibérie.
Ce film virtuose, chef d’oeuvre de mise en scène, est un des premiers films soviétiques où un personnage féminin très complexe domine l’action.
Cinq ans après la mort de Staline, le film témoigne de l’ouverture propre à cette période de « dégel » et dénonce les ravages de la guerre plus qu’il n’exalte les vertus du patriotisme.
Film mythique !

Avec Tatiana Samoilova, Aleksey Batalov, Vasili Merkuryev Récompenses Palme d’or / Festival de Cannes 1958

L'Enfance d'Ivan

Andreï Tarkovski

Fiction, 1962, 1h35, Union Soviétique

Pour son premier long-métrage L’Enfance d’Ivan, Andreï Tarkovski adapte une nouvelle de Vladimir Bogomolov nous faisant revivre les souvenirs d’Ivan, heureux jusqu’à ce que la seconde guerre mondiale éclate, et que sa famille soit tuée par les nazis lorsqu’il a douze ans. Il décide de s’engager comme éclaireur dans l’armée rouge. Le garçon devient peu à peu un espion prêt à tuer et accepte des missions délicates et périlleuses d’espionnage dans le camp allemand. Techniquement brillant comme en témoigne ses plans et ses cadrages, le réalisateur ne laisse rien au hasard. Discours antimilitariste, le film témoigne de l’amour de la vie et de la liberté de Tarkovski.

Avec Nikolai Burlyayev, Valentin Zubkov, Nikolai Grinko, Valentina Maljawina Récompenses Lion d’or / Mostra de Venise 1962

L'Ascension

Larissa Shepitko

Fiction, 1976, 1h50, Union Soviétique

En Bielorussie glaciale et enneigée, pendant la Seconde Guerre mondiale, la population fuit l’armée allemande. Sotnikov et Rybak, deux partisans venus chercher de la nourriture chez des paysans, sont faits prisonniers. Ils sont interrogés par Portnov, un Russe, au service de la Gestapo, et apprennent qu’ils vont être pendus. Chacun d’eux réagit différemment à la nouvelle...Mourir ou trahir ?
L’Ascension commence comme un film de guerre, puis se concentre sur les dilemmes sociaux et moraux pour atteindre enfin une dimension spirituelle. Réflexion sur le bien et le mal, le film confronte le courage à la lâcheté, et explore l’âme humaine avec finesse.
Ultime film de la réalisatrice, ce drame poignant est inoubliable.

Avec Boris Plotnikov, Vladimir Gostyukhin, Sergey Yakovlev, Anatoliv Solonitsyn, Lioudmila Poliakova Récompenses Ours d’or à Berlin

@Le Colombier-Théâtre de Magnanville

Rue de la Ferme - 78 200 MAGNANVILLE

  • Facebook Clean